Confédération paysanne de l’Ariège : Synthèse des infos coronavirus au 25 mars

Les Pyrènes : la monnaie locale complémentaire de l'Ariège

Confédération paysanne de l’Ariège : Synthèse des infos coronavirus au 25 mars

Synthèse

Au 25 mars 2020

Lien vers le site de la Conf’

Page spéciale sur le site internet de la Conf’ où sont regroupées toutes les informations. Lien à diffuser massivement : http://confederationpaysanne.fr/gen_article.php?id=9910&t=Covid-19

Liste de diffusion

Quand vous ne savez pas à qui poser vos questions, écrivez ici : covid19@confederationpaysanne.fr

Campagnes solidaires

Lire Campagnes solidairessur le site de la Confédération paysanne Comme bien d’autres activités, la rédaction, la fabrication et la diffusion de Campagnes solidairessont perturbées en ces temps de coronavirus. Ainsi notre imprimeur a du cesser sa production cette semaine où devait être imprimé le numéro d’avril. Celui-ci paraît donc exceptionnellement , dès aujourd’hui, sous un format PDF à lire et/ou télécharger gratuitement sur le site Internet de la Confédération paysanne : Haute qualité : https://www.confederationpaysanne.fr/extra/CS/CS_360.pdfQualité correcte : https://www.confederationpaysanne.fr/extra/CS/CS_360_leger.pdf  Pour nos abonné.es, cette version du journal ne sera pas comptée dans leur abonnement. Nous en profitons pour inviter les lectrices et lecteurs occasionnels à rejoindre notre fidèle lectorat en s’abonnant au mensuel : https://www.confederationpaysanne.fr/campagnes_solidaires.php
Nous vous remercions par avance pour votre compréhension. Le comité de publication de Campagnes solidaires

Partager les initiatives

Lien vers le tableur partagé recensant les initiatives prises dans le réseau et sur le terrain face à la crise

Actions possibles pour les Conf’ locales

Liste non exhaustive pour donner des idées sur ce qu’une Conf’ départementale peut faire durant cette crise Covid 19 :

  • Recenser les producteurs.trices et leurs produits sans débouchés
  • Mettre en lien producteurs et consommateurs via les outils dématérialisés : SMS, outil en ligne, site internet, Facebook…
  • Recenser les initiatives de solidarité et d’alternatives pour des circuits alimentaires de proximité
  • Organiser une réunion téléphonique hebdomadaire avec les adhérent.e.s pour suivre la situation de près. Possible de le faire par secteur ou par production, selon les contextes
  • Faire un tour téléphonique des adhérent.e.s pour être à leur écoute et s’assurer que tout va bien
  • Mettre une cartographie des producteurs.trices locaux qui proposent des produits à la vente, sur place, en livraison ou autre mode d’approvisionnement (drive…)
  • Recenser les besoins des producteurs.trices pour orienter au mieux les personnes qui veulent aider les paysan.ne.s : aide pour garde d’enfant, aide pour surveiller/coordonner un point de livraison, aide pour organiser la logistique d’un nouveau circuit de vente (épicerieambulante, livraison par quartier/village, etc.)= >utiliser la plateforme covid-entraide pour créer un groupe local ou s’y ajouter
  • Demander une cellule de crise à l’échelle départementale avec l’ensemble des acteurs : Chambre d’Agriculture, Préfecture, collectivités locales, syndicats, restauration collective…
  • Argumenter auprès des maires et du Préfet pour obtenir des mesures favorables à l’agriculture paysanne : maintien des marchés avec aménagements nécessaires sur le plan sanitaire, attestation de déplacement permanente, aide à la coordination logistique de nouveaux circuits d’approvisionnement…
  • Etre force de propositions pour mettre en place des circuits d’approvisionnement de proximité
  • Organiser l’approvisionnement en paniers alimentaires du personnel soignant et des populations fragiles, isolées, âgées et/ou précaires (EHPAD,maisons de retraite, foyers de migrants, de sans-abris…)
  • Alerter la presse sur l’importance de soutenir l’agriculture pendant la crise, mais aussi après la crise.
  • Transformer le bureau local de la Conf’ en un lieu de dépôt pour les produits agricoles sans débouchés, si possibilité logistique, humaine et matérielle.
  • Ouvrir une cellule d’écoute pour les difficultés sur les fermes : liste de numéros de paysan.ne.s volontaires
  • Envoi régulier d’une synthèse sur l’actualité Covid-19 aux adhérent.e.s et aux paysan.ne.s
  • Présence sur les réseaux sociaux pour montrer le travail de la Conf’ dans cette période

Marchés

L’essentiel des infos échangées en réunion téléphonique suite aux annonces de fermeture des marchés par le gouvernement

  1. Monter au créneau pour maintenir un maximum de marchés:
  2. Proposer au réseau des courriers d’interpellation des maires et des préfets : Déjà disponible
  3. Appuyer à la mise en place de plans B:
  4. Synthèse de ce qui est possible pour l’instant : vente à la ferme, marchés à la ferme, livraison, commande en ligne, groupement d’achat, resto-co résiduelle, mini-marchés 
  5. Précision de ce qui exige une dérogation préfectorale, de ce qui est en conformité avec l’arrêté, et des zones de flou.
  6. Commencer à travailler sur la bataille de l’indemnisation à venir.
  7. De grosses pertes sont à prévoir quoi que l’on fasse. Proposition de slogan: pas un paysan de moins après la crise !
  8. Communication :
  9. Un CP à paraître (paru)
  10. S’adresser aux consommateurs (appelà ne pas abandonner les producteurs et mettre en place des solidarités) et miser sur les réseaux sociaux : préparer un message type à diffuser sur les réseaux sociaux pour diffusion massive(post facebook et tweet).
  11. Demandes politiques ou pour la FAQ :
  • Quelle souplesse pour faciliter l’écoulement des produits: vente en gros sans agrément, vente d’œufs sans centre d’emballage etc.

Mise en lien entre producteurs et consommateurs

  • Recenser les producteurs.trices et leurs produits sans débouchés
  • Mettre en lien producteurs et consommateurs via les outils dématérialisés : SMS, outil en ligne, site internet, Facebook…
  • Recenser les initiatives de solidarité et d’alternatives pour des circuits alimentaires de proximité
  • Mettre en ligne et diffuser une cartographie des producteurs.trices locaux qui proposent des produits à la vente, sur place, en livraison ou autre mode d’approvisionnement (drive…)
  • Recenser les besoins des producteurs.trices pour orienter au mieux les personnes qui veulent aider les paysan.ne.s : aide pour garde d’enfant, aide pour surveiller/coordonner un point de livraison, aide pour organiser la logistique d’un nouveau circuit de vente (épicerieambulante, livraison par quartier/village, etc.)= >utiliser la plateforme covid-entraide pour créer un groupe local ou s’y ajouter

Suivi de la situation/ Informer

  • Organiser une réunion téléphonique hebdomadaire pour suivre la situation de près. Possible de le faire par secteur ou par production, selon les contextes
  • Faire un tour téléphonique des adhérent.e.s pour être à leur écoute et s’assurer que tout va bien
  • Demander une cellule de crise à l’échelle départementale avec l’ensemble des acteurs : Chambre d’Agriculture, Préfecture, collectivités locales, syndicats, restauration collective…
  • Ouvrir une cellule d’écoute pour les difficultés sur les fermes : liste de numéros de paysan.ne.s volontaires
  • Envoi régulier d’une synthèse sur l’actualité Covid-19 aux adhérent.e.s et aux paysan.ne.s
  • Présence sur les réseaux sociaux pour montrer le travail de la Conf’ dans cette période

Mobilisations syndicales et de solidarité

  • Argumenter auprès des maires, collectivités locales et du Préfet pour obtenir des mesures favorables à l’agriculture paysanne : maintien des marchés avec aménagements nécessaires sur le plan sanitaire, attestation de déplacement permanente, aide à la coordination logistique de nouveaux circuits d’approvisionnement, soutien à la baisse d’activité…
  • Etre force de propositions pour mettre en place des circuits d’approvisionnement de proximité
  • Organiser l’approvisionnement en paniers alimentaires du personnel soignant et des populations fragiles, isolées, âgées et/ou précaires (EHPAD,maisons de retraite, foyers de migrants, de sans-abris…)
  • Alerter la presse sur l’importance de soutenir l’agriculture pendant la crise, mais aussi après la crise.
  • Transformer le bureau local de la Conf’ en un lieu de dépôt pour les produits agricoles sans débouchés, si possibilité logistique, humaine et matérielle.
  • Transmettre les besoins d’un.e adhérent.e en difficulté aux autres paysan.ne.s pour trouver des solutions collectives

Ardèche

Arrêté de la préfecture de l’Ardèche qui maintient 22 marchés ouverts. Courrier de la Conf’ Ardèche aux maires

Région AURA

Une confirmation(par mail) de la préfecture : les AMAP ne sont pas concernées par l’interdiction des marchés

Nord Pas de Calais

Lettre ouverte à MM les préfets du Nord et du Pas de Calais

Loire

Lettre ouverte au préfet de la Loire pour la réouverture des marchés.

Indre-et-Loire

Réponse par mail de la préfecture sur la tenue des AMAP : “Oui,vous pouvez continuer cette activité, à condition de vous organiser pour ne recevoir qu’une personne à la fois et demander aux familles de n’envoyer qu’une seule personne pour récupérer leur panier.”

Aude

Lettre ouverte à Mme la Préfète et aux maires de l’Aude : fermer les marchés pour se ruer dans les supermarchés n’est pas la solution! Nouvelle Aquitaine Communiqué de presse. Coronavirus : Faire vivre ou laisser mourir?

Aveyron

Courrier aux mairesCourrier à la préfecture

Nouvelles des filières

Filières longues

Principaux retours de la réunion téléphonique organisée hier pour les filières viandes et lait:

  • Rupture de continuité de l’activité dans certains abattoirs (découpe,vente directe, abattage familial) ->courrier type aux préfets pour assurer la continuité de l’activité d’abattage (encours de rédaction)
  • Flou ministériel en ce qui concerne le rayon de déplacement autorisé pour chercher les produits alimentaires à la ferme → question en suspens pour le moment dans la FAQ
  • Les emballages commencent à manquer (alvéolesdes œufs en vente directe) mais le problème va se généraliser aux autres productions
  • Modification des achats : la demande en viande est importante (présencedes enfants, plus de repas à la maison) mais c’est le steak haché qui est privilégié. Pas d’estimation de l’évolution de la consommation possible à ce jour

Lait

– Poursuite de la collecte laitière

  • Enlèvement des veaux laitiers ?
  • Quid en cas de surproduction ?
  • Baisse des prix avec la baisse de la demande

Document Sodiaal : Mail envoyé la semaine dernière aux producteurs qui livrent à Sodiaal

Caprins

  • Question de l’enlèvement des chevreaux et de l’écoulement à Pâques
  • Lait de chèvre: peu ou pas d’écoulement des produits de haute qualité (IGP,fromages…) sur les marchés. Produits alors proposés à la revente aux GMS (écartde prix de rachat pour les paysan.ne.s et perte de la valeur ajoutée)

Ovins

  • Commercialisation des agneaux de Pâques, pic de production habituel

Chevaux

  • Arrêt de l’activité pédagogique et de tourisme à la ferme : quels soutiens ?
  • Suppression des accompagnements thérapeutiques individuels d’enfants relevant de l’aide social à l’enfance (équitationmédiatrice et thérapeutique) → demande la maintien de ces activités pour le bien être des patients. (Dérogationau même titre que les propriétaires d’équidés?) 

Horticulture/Floriculture

  • Interdiction des marchés pour les produits non alimentaires
  • Concurrence déloyale car poursuite de la vente en GMS de produits non alimentaires

Volailles 

  • Beaucoup de destruction au niveau de la sélection : œufs à couver, volailles d’un jour et poulettes
  • Difficultés de logistique avec arrêt de FranceExpress : plus de livraison, plus d’envoi pour les petites quantités donc les petites fermes
  • Difficultés avec les équipes (nombreuses)de ramassage des volailles
  • Problèmes de débouchés pour les œufs : dérogation à la vente en grande surface pour ceux qui n’ont pas de centre d’emballage ?
  • Manque d’emballages pour les œufs par exemple. Les fournitures seront un souci pour la filière
  • Impossibilité de vente de volailles en vif 

Systèmes alimentaires agro-industriels

Nouvelle version de la Note de la Conf’ sur la vulnérabilité et la responsabilité des systèmes alimentaires agro-industriels

Sanitaire

Interventions prioritaires pour les dangers sanitaires de 2eme ou 3eme catégorie : note qui précise les actes liés à la santé animale à prioriser pendant la période de l’épidémie

Emploi saisonnier

Des précisions du gouvernement sur les mesures pour l’agriculture, via ce communiqué de presse. On peut retenir les points suivants :

  • Simplification du recrutement: Une première plateforme des bras pour ton assiettea été créée à l’initiative de la FNSEA pour mettre en relation agriculteurs et salariés potentiels. Une autre plateforme publique, créée en partenariat avec le Ministère du travail et Pôle emploi sera mise en ligne prochainement pour faciliter le recrutement.
  • Public cible: les demandeurs d’emploi et les indépendants dont l’activité a été stoppée, mais aussi les salariés en chômage partiel qui pourront cumuler leurs indemnités avec un salaire agricole.
  • Dérogations au droit du travail: augmentation de la durée maximale hebdomadaire de 48h à 60h (!),réduction du temps de repos minimal entre deux journées de travail de 11h à 9h et élargissement du travail dominical.

Une réunion téléphonique s’est tenue avec des paysan-nes du Pôle social et un CP devrait sortir prochainement pour expliquer que ce n’est pas en s’attaquant au droit du travail qu’on résoudra les problèmes des paysan-nes.   Sinon une bonne synthèse dans cet article du Monde : Temps de travail, chômage partiel, congés payés… Le droit du travail bousculé par ordonnances

 Entraide et bénévolat

Entraide

L’entraide réciproque est possible entre agriculteurs professionnels ou au sein de la famille entre parents au 1er degré (parents,enfants, conjoint-e). Des précisions sont attendues sur le régime de l’entraide pendant cette période de confinement et les possibilités de déplacement des personnes aidant aux travaux.

Bénévolat 

Par définition, le bénévolat est interdit pour des activités à but lucratif. Il est assimilé à du travail dissimulé et peut couter très cher en cas d’accident. Les personnes qui souhaitent « aider » peuvent être renvoyées vers la plateforme COVID-Entraide, par exemple pour garder les enfants des paysan-nes.

Mutualisation

Synthèse en ligne

La Conf’ de la Loire a mis en ligne une synthèse que vous pouvez consulter ou dont vous pouvez vous inspirer

FNAB

La Fnab propose de mutualiser deux outils avec les nôtres. A suivre dans les prochains jours Recenser les alternatives au marché en vente directe Comparer les outils de commande en ligne

Revue de presse 23/24.3.2020 partielle

Revue de presse lundi 23/mardi 24 à compléter : Fermeture Marchés Vienne : https://www.centre-presse.fr/article-736185-la-confederation-paysanne-veut-le-maintien-des-marches.htmlhttps://www.lanouvellerepublique.fr/vienne/la-confederation-paysanne-de-la-vienne-souhaite-le-maintien-de-tous-les-marches Bretagne : (leCP du 23 copié collé) http://7seizh.info/2020/03/24/covid-19-securiser-et-maintenir-toutes-les-formes-dapprovisionnement-alimentaire/ Sud ouest : https://www.ladepeche.fr/2020/03/24/maintenez-les-marches-de-producteurs,8815743.php Savoie : https://www.francebleu.fr/infos/societe/beaucoup-de-producteurs-ne-se-releveront-pas-de-la-fermeture-des-marches-1585092143 Centre : https://www.francebleu.fr/infos/agriculture-peche/coronavirus-le-triple-probleme-des-producteurs-pose-par-l-annulation-des-marches-1585058303 Ardèche : https://www.ledauphine.com/sante/2020/03/24/vent-de-contestations-suite-aux-interdictions-de-nombreux-marches Spécialisée : http://www.lafranceagricole.fr/actualites/gestion-et-droit/face-au-confinement-continuer-aproduire-et-anourrir-coute-que-coute-1,12,3907481355.html National : https://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/saint-brieuc/des-vendeurs-assommes-apres-l-interdiction-des-marches-briochins-24-03-2020-12531417.phphttps://www.terre-net.fr/actualite-agricole/politique-syndicalisme/article/coronavirus-les-marches-de-plein-vent-fermes-jusqu-a-nouvel-ordre-205-167601.html
https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/03/24/l-agriculture-francaise-cherche-des-bras-et-des-debouches_6034257_3234.html
  Crise https://www.humanite.fr/lagriculture-peut-elle-relever-les-defis-du-coronavirus-686808

Communication réseaux sociaux 

Tweets 1 À entendre @EdouardPhilippe, seule la grande distribution peut répondre au #Covid_19fr @ConfPaysanne dit tout le contraire! Créons des nouvelles solidarités entre paysan.ne.s et citoyen.ne.s, soutenons la vente directe et les circuits courts #pasunpaysandemoins   2 La @ConfPaysanne est mobilisée. https://www.confederationpaysanne.fr/gen_article.php?id=9910&t=Covid-19
Sur cette page, vous trouverez des infos et des réponses au #Covid_19fr. Pour la vente directe, le circuit court et l’agriculture paysanne partout en France! #pasunpaysandemoins à cause de cette crise! 3  …Expériences ambulantes, marchés à la ferme, plateformes solidaires… Paysan.ne.s, citoyen.ne.s s’organisent partout en France pour garantir l’approvisionnement alimentaire et répondre à la crise #Covid_19fr#pasunpaysandemoins à cause de cette crise!
FB 1.  En raison de la crise du COVID-19, nos systèmes alimentaires sont sous pression. La Confédération paysanne est mobilisée pour maintenir au maximum la possibilité de points de vente directe(marchés,vente à la ferme, etc).La crise du Covid-19 ne doit pas détruire le travail quotidien que nous menons pour relocaliser la production et assurer la souveraineté alimentaire. Elle ne doit pas profiter à la concentration de la production et au circuit de distribution par les grandes surfaces car rien ne justifie que ces espaces soient plus protecteurs que les circuits en vente directe.Ci-dessous le lien à la page du site de la Conf. qui détaille les principales informations sur la vente directe :

  • Le décret ministériel qui interdit les marchés sauf dérogation
  • Les mesures que nous conseillons aux paysans et aux citoyens d’adopter lors de l’approvisionnement en nourriture
  • Des liens vers des documents qui approfondissent la situation de la vente directe
  • Certaines des initiatives qui voient le jour pour maintenir la vente directe sur tout le territoire

2.  Faisons de notre réponse à la crise l’occasion pour une nouvelle solidarité entre producteurs locaux et citoyens ! La Confédération paysanne trouve inadaptée et dangereuse la décision du premier ministre, datant de lundi dernier, de supprimer de manière unilatérale les marchés de plein vent sur l’ensemble du territoire. Ce serait absurde de contraindre les gens à se rouer dans les grandes surfaces parce que leurs marchés ont fermé. Ci-dessous le communiqué de presse sorti hier dans lequel nous critiquons ce choix. Les marchés doivent et peuvent être réouvert. Nous avons rédigé une guide de bonnes pratiques et des lettres à adresser au maire et au préfet (àqui, par décret, revient la décision) qui peuvent être utilisée pour demander la réouverture immédiate d’un marché. Il est important que localement une nouvelle solidarité se créent entre paysan.ne.s et citoyen.ne.s pour faire pression sur les pouvoir locaux et les amener à rouvrir les marchés (touten respectant strictement les mesures sanitaires), ou pour que des nouvelles formes d’approvisionnement en vente directe soient créées.
3. La fermeture de certains marchés de plein vent décrétée par le gouvernement lundi dernier rend nécessaire l’organisation de modes de distributions alternatifs qui garantissent aux citoyens l’approvisionnement en nourriture, tout en respectant de manière stricte les mesures sanitaires.Ces initiatives sont l’occasion pour réinventer la vente directe sur tout le territoire.La Confédération paysanne soutient et accompagne ces initiatives pour que leur légitimité soit reconnue, et elle travaille activement pour leur pérennisation et leur diffusion sur l’ensemble du territoire.Ci-dessous la page du site de la Conf qui recense certaines de ces initiatives _______________________________________________
Reseauconf mailing list
Reseauconf@confederationpaysanne.fr
https://listes.globenet.org/listinfo/reseauconf


Confédération Paysanne de l’Ariège
32 avenue du Général de Gaulle – 09000 Foix
05 61 02 14 31
https://ariege.confederationpaysanne.fr/
Permanences les lundis et jeudis de 9h à 17h

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.